jetable ou lavable quel masque choisir ?

Jetable ou lavable ? Quel masque choisir ?

Vaut-il mieux porter un masque jetable ou un masque en tissu lavable ?

Comment bien utiliser mon masque ?

Où dois-je le porter?

Partout ou dans certains endroits ?

Qui doit le porter ?

Faut-il le conserver toute la journée ?

Combien en prévoir par jour ?

Combien de temps le porter avant d'en changer?

Combien de fois un masque lavable est-il utilisable ?

Comment se débarrasser d'un masque non conforme ?

Comment dois-je nettoyer mon masque ?

Dans une casserole à l'eau bouillante, à la machine à 60° ou le laver à la main ?

Faut-il le repasser ?

Je porte des lunettes, comment positionner mon masque ?

Le début de la pandémie de Covid-19, soulève de nombreuses interrogations…Dont voici les réponses.

Le masque, objet de toutes les attentions depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Réutilisable et lavable, un masque en tissu homologué permet de se protéger du coronavirus, responsable de la pandémie de Covid-19

Quel masque choisir ?

Pour le grand public, deux types de masques sont conseillés : les masques à usage unique dits « chirurgicaux » et les masques en tissu.

Les premiers sont plutôt destinés aux « professionnels en contact avec le public ».

Les seconds sont conseillés pour le reste de la population.

Les autres types de masques (FFP, masque à usage médical…) restent réservés au personnel de santé.

Types de masques :

Les masques de type FFP :

Ayant la plus importante filtration. Ils protègent leurs porteurs et sont supposés être réservés aux professionnels de santé dans des circonstances particulières (actes invasifs).

Les masques chirurgicaux (jetables) :

Utilisés par le grand public Egalement et en milieu médical, ils sont théoriquement destinés à éviter que leur porteur contamine une tierce personne. Mais, dans le cadre d’une épidémie, ils sont aussi utilisés pour offrir une protection à leur porteur contre les «gouttelettes» porteuses du virus.

Les masques en tissu, lavables et réutilisables :

Parmi lesquels les masques dits «grand public», dont le gouvernement a encadré la production, et qui doivent répondre à des normes de filtration légèrement inférieures à celles des masques chirurgicaux.

"Le lavage du masque ne doit pas être négligé"

Les modèles de masques en tissu pour se protéger du coronavirus ont l'avantage d'être lavables et réutilisables. Mais comment bien les nettoyer ?

Un masque en tissu n’est pas réutilisable à l’infini et doit être nettoyé en respectant des règles bien précises, et voila La meilleure solution pour nettoyer vos masques en tissu :

  • Nettoyez soigneusement chaque composant séparément (à l’exclusion du harnais et des housses en tissu) en le frottant légèrement dans de l’eau tiède (environ 30 °C) avec un savon doux ou les passer à la machine à laver, dans un cycle de minimum 30 minutes et à 60 degrés (56 degrés étant la température qui tue le coronavirus après un certain temps).
  • Un nettoyage brassage dans un évier avec détergent (savon, produit vaisselle, lessive pour lavage à main), une première étape permettant d'enlever "toutes les souillures qui viennent du visage, de la bouche et du nez".
  • Il faudra alors utiliser votre lessive habituelle et ne rajouter aucun autre produit, même pas de l’adoucissant.
  • Procédez à un contrôle visuel de chaque composant du masque et si nécessaire, répétez l’opération de nettoyage jusqu’à ce que les composants vous semblent propres.
  • Rincez soigneusement tous les composants du masque à l’eau potable et les sécher à l’abri de la lumière directe du soleil ; Un rinçage s'apparentant à un bon lavage de mains.
  • Remontez le masque une fois que tous les composants, y compris l’orifice de ventilation, sont secs.
  • Attention toutefois à ne pas brosser le masque "pour ne pas abîmer les fibres de tissu"

Les consignes de séchage :

  • Une fois la lessive terminée, sortez vos masques et faites-les sécher dans les deux heures, au soleil par exemple. Si ce n'est pas possible et si vous n'avez pas de sèche-linge, vous pouvez accélérer le séchage avec un sèche-cheveux ou un fer à repasser en faisant attention à ne pas brûler les fibres.
  • Le séchage à l'air libre doit être proscrit.
  • Il est également recommandé d’utiliser un sèche-linge, voire de passer son masque au four à 70 degrés pendant une trentaine de minutes (micro-onde, sèche-cheveux et fer à repasser ne sont en revanche pas efficaces).

Il faut essentiellement retenir que :

ces conseils ne concernent pas les masques à usage unique qui doivent être jetés après chaque utilisation.

  • Les masques dits lavables sont en tissu, doivent être lavés afin d'être réutilisés.
  • Vous pouvez mélanger vos masques avec des chiffons ou des draps qui se lavent à cette même température.
  • Même au bout de 10 lavages avec du détergent avec un passage au sèche-linge et un repassage ensuite, ces masques gardent une capacité de filtration supérieure à 90 %.
  • Vingt à trente fois lavables, les masques doivent néanmoins faire l'objet d'une inspection systématique, et être jetés s’ils présentent un quelconque dommage (déformation, usure…).
  • les masques de procédures jetables peuvent être lavés jusqu'à 10 fois sans compromettre leur capacité de filtration.
  • Un masque propre dure plus longtemps, fournit une meilleure étanchéité et vous procure un traitement plus agréable et confortable. De même, « ils sont réutilisables après chaque cycle de lavage-séchage tant que leurs qualités (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées ».

Combien de fois un masque lavable est-il utilisable ?

Selon l'Afnor, un masque réutilisable résiste à 5 cycles de lavage au minimum, pouvant aller jusqu'à 20 utilisations au maximum selon les modèles.

Comment bien le porter ?

Avant d'utiliser son masque, Il faut se laver les mains avec une solution hydro alcoolique ou à l'eau et au savon.

Une fois ce geste effectué, vous devez ensuite le placer en utilisant les élastiques. Pour être efficace, « un masque doit recouvrir le nez et la bouche » et « éviter les jets d'air vers l'extérieur » lors d'une respiration forte.

Une fois le masque en place, il faut « éviter de la toucher », Chaque fois que l'on touche un masque usagé, se laver les mains à l'aide de l'eau et au savon ou à l'aide d'une solution hydro alcoolique.

Pour retirer son masque, encore une fois, utilisez les élastiques et se laver les mains ensuite.

L'OMS avertit : « Le masque n'est efficace que s'il est associé à un lavage des mains fréquent ».

Faut-il le conserver toute la journée ?

Non. Les masques à usage unique (chirurgicaux) et les masques en tissu ne doivent pas être portés plus de 4 heures, informent les autorités sanitaires.

Seuls les masques avec protection FFP peuvent être portés jusqu'à 8 heures d'affilée.

Dans tous les cas, dès que vous enlevez un masque et que vous le posez sur un support, il est recommandé de le changer. « Si besoin de boire ou de manger, changer de masque », explique même le ministère de la Santé.

Où dois-je le porter ?

Le port du masque « préférable » dans tous les endroits où vous êtes susceptibles de fréquenter d'autres personnes.

Il ne sera toutefois « obligatoire » que dans les transports en commun et dans les commerces qui le souhaitent.

Qui doit le porter ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le masque doit être utilisé dans deux cas : « Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d'une personne présumée infectée » et « si vous toussez ou éternuez ».

L'OMS ne recommande donc pas le port du masque à grande échelle.

L’utilisation « correcte » d’un masque peut aider à « limiter le risque de transmission directe du virus par les gouttelettes » dans des endroits où les règles de distanciation sont impossibles à mettre en place.

Je porte des lunettes, comment positionner mon masque ?

La buée créée par la respiration est un problème pour tous les porteurs de lunettes :

  1. laver les verres de ses lunettes à l'eau savonneuse. La « couche » de molécules laissée par ce nettoyage empêche la formation de buée durant quelques heures.
  2. placer un mouchoir plié entre le masque et la peau sur le haut du masque. Le mouchoir permet d'absorber l'air expiré et d'empêcher la buée.
  3. pour les masques en tissus suffisamment amples, vous pouvez plier le quart supérieur avant de l'installer.

Comment se débarrasser d'un masque non conforme ?

  • Un masque lavable doit être jeté dans une poubelle munie d'un sac plastique.
  • Un double emballage est recommandé pour préserver le contenu du premier sac en cas de déchirure du sac extérieur.
  • Une solution intermédiaire est de laisser votre masque dans un sac hermétique, après chaque utilisation. Il faudra l’y laisser au moins de 72 heures. L’idée est effectivement d’attendre que la charge virale du virus soit devenue ineffective.
  • Un masque endommagé, par exemple avec une déchirure ou un trou, est un masque sans plus aucune utilité. Pas la peine de le nettoyer ou d’essayer de le réparer : changez-en.

Des gestes à éviter :

« Fausses bonnes idées »

  • Le masque ne doit pas être congelé afin de tenter une élimination du virus.
  • Il ne doit pas non plus être placé dans une eau bouillante.
  • toute tentative de désinfection du masque avec de l'eau de javel ou d’alcool ou tout autre produit ménager est proscrite.
  • Il est possible de confectionner son masque soi-même.
  • faire bouillir les masques va abîmer la fibre du tissu, la membrane filtrante et les élastiques, et vous risquez de propulser le pathogène un peu partout dans la pièce.
  • Certains d'entre nous n’ont pas de lave-linge, et on entend que laisser son masque de côté plusieurs jours suffirait à tuer le virus. Mais il y a trop d’incertitudes et les experts ne sont pas d’accord sur l’efficacité de cette méthode.

En Bref :

On n’oublie pas la règle principale qui est de ne pas garder son masque plus de 4 heures. Et on le lave après chaque sortie, c’est le meilleur moyen pour rester protégé.