Un nouveau symptôme du coronavirus : "Langue Covid"

Un nouveau symptôme du coronavirus : "Langue Covid"

Après la toux, la fièvre, les engelures ou encore la perte de l’odorat, un nouveau signe du Coronavirus a-t-il été découvert ?

C’est le cas de la langue Covid, un nouveau symptôme du coronavirus observé par Tim Spector, épidémiologiste du King’s College de Londres.

Alors, quel est-il et comment se manifeste-t-il ? On vous explique.

Des symptômes du coronavirus encore inconnus :

Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus dans le monde, les scientifiques travaillent d’arrache-pied pour mieux cerner ce virus. Si certains planchent sur des médicaments et des vaccins, d’autres tentent de déterminer les différents symptômes du Covid-19.

Au vu du peu de connaissances que nous avons sur la Covid-19, il est encore aujourd’hui impossible de dresser la liste complète des symptômes du coronavirus.

On pense bien sûr à la fièvre, une toux sèche ou encore une grande fatigue, la perte du goût et de l’odorat, des douleurs musculaires ou articulaires, des engelures…

Encore peu observée chez des patients atteints de la Covid-19, la langue Covid fait partie de ces symptômes méconnus de la maladie.

Des taches blanchâtres sur la langue :

"Une personne sur cinq touchée par le coronavirus présente des symptômes moins courants qui ne figurent pas sur la liste officielle de la Public Health England, tels que des éruptions cutanées. Je vois un nombre croissant de langues Covid et d'étranges ulcères buccaux", explique Tim Spector

Et joignant le geste à la parole, il a partagé le 13 janvier un cliché de la langue d'un de ses patients, recouverte de taches blanchâtres.

Ce qui l'a poussé à conseiller de rester chez soi, en cas de doute, et notamment "si vous avez un symptôme étrange, ou même juste des maux de tête et de la fatigue".

Un symptôme exceptionnel mais persistant :

Tout comme la perte de goût et d'odorat, la "langue Covid" pourrait persister durant une longue période après la guérison.

"D'autres images arrivent de la mystérieuse langue associée à une gamme de maladies. Mais elle est maintenant aussi rapportée au Covid et peut durer des semaines ou des mois" selon l'épidémiologiste

Malheureusement pour les personnes touchées par ce symptôme, il "peut durer des semaines ou des mois", selon le chercheur.

La langue Covid, nouveau symptôme de la Covid-19 :

De précédentes études avaient déjà révélé l’apparition de petites taches rouges sur la langue de certains patients atteints de la Covid-19.

Ce fut notamment le cas lors d’une étude publiée en juillet dernier dans la revue JAMA Dermatology dans laquelle les chercheurs ont mentionné avoir observé ce phénomène dans la bouche de six personnes sur 21 patients atteints.

Une autre étude publiée en juin dernier dans la revue Nature Evidence-Based Dentistry démontrait aussi le lien entre l’infection à la Covid-19 d’une personne et des cloques qui s’étaient développées à l’intérieur de sa bouche.

Un symptôme peu connu :

Cette fois, il s’agit de tâches blanches qui ont été observées chez un patient atteint de la Covid-19. C’est ce qu’a révélé Tim Spector sur son compte Twitter, le 13 janvier dernier, en publiant une photo d’un patient anonyme dont la langue est recouverte de tâches blanchâtres.

Sous la photo, on peut lire ainsi : « Une personne sur cinq atteinte de la Covid présente toujours des symptômes moins courants, qui ne figurent pas sur la liste officielle de la Public Health England, tels que des éruptions cutanées...Si vous avez un symptôme étrange ou même simplement des maux de tête et de la fatigue, restez à la maison ! ».

Certes, les éruptions cutanées, les tâches ou les lésions sur la langue et les aphtes ne figurent pas sur la liste officielle des symptômes du Covid-19 établie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour autant, Tim Spector n'est pas le premier à faire état de ces cas insolites. Plusieurs études scientifiques ont évoqué ces derniers mois des symptômes touchant la bouche des malades.

Par ailleurs, des travaux publiés en juin par des chercheurs britanniques dans la revue scientifique "Nature" suggèrent également un lien entre le Covid-19 et l'ulcération buccale ou la formation de cloques dans la bouche.

Une rareté que les chercheurs nuancent, reconnaissant que pour des raisons de sécurité, la cavité buccale des patients atteints de Covid-19 est rarement examinée.