Perdre un proche au temps de la COVID-19 Comment faire le deuil ?

Perdre un proche au temps de la COVID-19 Comment faire le deuil ?

Depuis quelques mois, nos vies sont bouleversées par la maladie du COVID-19 qui a perturbé tout le fonctionnement de notre société au complet… y compris la manière de mourir.

Il est difficile d’accepter le décès si brutal d’une personne aimée quand on ne peut lui faire ses adieux.

Accompagner un proche jusqu’à son dernier souffle et constater son décès font partie intégrante du processus de deuil. Mais en période de covid-19, cela n’était pas toujours possible.

Quelles sont les phases du deuil ?

Le deuil aussi triste soit il est un processus nécessaire à chacun. Il fait partie intégrante de la vie et représente une étape indispensable de délivrance.

C’est un chemin long, que chacun devra emprunter pour accepter le décès d’un proche.

La psychiatre Élisabeth Kübler-Ross a défini 5 phases du deuil :

  1. La phase d'annonce ou de choc
  2. La phase de déni ou de refus
  3. La phase d'acceptation
  4. La phase de pardon
  5. La phase de quête de sens

Le deuil est donc une étape difficile mais primordiale pour chacun.

La période inédite que nous traversons a néanmoins bouleversé ce processus et peut favoriser le deuil pathologique. Pour éviter cette situation, il est essentiel de demander l’aide.

Comment faire le deuil sans voir le corps ?

Certaines personnes ont perdu un proche à cause du Covid-19 quasiment du jour au lendemain, sans un adieu ou un moment de recueillement possible.

Le décès d'un être cher survient toujours trop tôt. Mais dans ce contexte épidémique où voir le corps du défunt est compliqué. le deuil est particulièrement douloureux.

Pour concrétiser le décès, l'être humain a besoin de voir le corps inerte, d'un moment pour tenir sa main et ressentir l'émotion en présence du défunt.

c'est à dire que le deuil ne peut pas se faire uniquement dans la tête ou mentalement.

Pour faire son deuil, l'esprit a besoin de preuves visuelles qui marquent une vraie séparation physique. Sans ça, il refuse d'y croire et peut rester dans une phase de déni et d'incrédulité pendant très longtemps.

En pleine épidémie de Covid-19, il faut donc essayer de ramener la situation au concret en essayant dans la mesure du possible de voir le corps du défunt avant sa mise en bière, tout en respectant bien sûr les consignes sanitaires.

Comment surmonter le deuil ?

Lors d’un décès, il est important de contacter ses proches pour trouver du réconfort.

il est possible de se replonger dans des moments joyeux, Regarder des albums photos et en discuter peut aider à trouver l’apaisement.

Souvent on a peur d’en parler pour ne pas réveiller de tristes souvenirs.

Mais accepter la mort d’un proche ne signifie pas l’oublier !

Se remémorer de bons souvenirs permet de se rappeler qu’on l’aimait et apporte un sentiment de satisfaction et d’apaisement !

On peut aussi trouver du soutien auprès des professionnels : soignants et aidants professionnels qui ont accompagné la personne en fin de vie.

Parler avec ceux qui l’ont vu s’éteindre peut aider à accepter la mort d’un proche.

bref, il est important de s’accorder le temps nécessaire pour faire son deuil.

Néanmoins, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide à un professionnel si le deuil est trop douloureux et quand on se sent dans une impasse.

Perdre ses proches sans les voir, c'est le lot de plusieurs familles en ces temps de pandémie.