Les bons gestes pour améliorer la qualité de l’air chez soi !

La plupart des personnes cherche des efficaces méthodes afin d'améliorer la qualité de l'air à l'intérieure ! ça c'est très important !

À quels risques expose-t-elle ? Quels sont les bons gestes pour améliorer la qualité de l’air chez soi ?

Si vous cherchez une réponse pour ces questions , suivez-nous dans l'article suivant ;

En fait , à la différence de la pollution de l’air extérieur, plus médiatisée, celle de l’air intérieur est restée relativement méconnue jusqu'à récemment.

Pourtant, l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) affirme que nous passons en moyenne 85 % de notre temps dans des environnements clos où l’air respiré n’est pas toujours de bonne qualité : domicile, locaux de travail, école, moyens de transport...

Mais vous devez prendre en compte que notre santé sera conditionnée par un facteur majeur ; celui-ci l'exposition à la pollution intérieure ! Donc vous devez faire attention à la qualité de l'air dont vous respirez quotidiennement !

Car la pollution de l'air intérieure peut entraîner diverses affections comme des irritations des voies respiratoires, des intoxications et des maux de tête !

Mais ne vous inquiétez pas car le fait de rendre l'air de votre logement plus sain n'est pas si compliqué, comme le rappelle l'association Assurance Prévention ;

1)Le tabac, le premier polluant de l'air intérieur:

Si on va commencer par identifier les principales sources qui sont responsables de la pollution intérieure ; la première et celle sur laquelle il est le plus facile d’agir n'est autre que le tabac.

Les autres sources potentielles de pollution sont nombreuses :

  • Les appareils à combustion.
  • Les matériaux de construction (laine de verre, de roche) et de bricolage (peintures, colles, solvants, produits de jardinage).
  • Les produits de décoration (colles, vernis…).
  • Les meubles (formaldéhyde).
  • Les activités humaines (produits ménagers, cuisine...).
  • La présence d'animaux domestiques...

Tous ses facteurs jouent un rôle très crucial dans la pollution de l'air intérieur !

Donc la seule efficace solution pour en débarrasser de la pollution intérieure par le tabac; consiste à ne pas fumer à l’intérieur ni à la fenêtre ( ce qui concerne les invités vous avez le droit de leur imposer de fumer à l’extérieur.)

Car il ne faut pas oublier « qu'avec 3 000 substances toxiques, le tabac est le premier polluant présent dans les logements, provoquant des cancers par tabagisme actif et passif, de l’asthme, des allergies, des maladies cardiovasculaires, etc. », affirme Assurance Prévention.

2)Les produits ménagers loin d’être anodins:

Quant à l'usage de produits ménagers et des parfums d'intérieur, attention à bien limiter le nombre de produits utilisés et à privilégier les produits certifiés comme protégeant l’environnement.

Mieux vaut également éviter les produits en spray et veiller à ne pas mélanger les produits entre eux (notamment avec l’eau de javel), sans oublier de bien respecter les modes d’emploi et surtout les doses et les indications de sécurité.

Il existe toujours d'autres alternatives plus agréables à utiliser que ces produits par exemple ;

*Les bougies parfumées, encens et parfums d’intérieur sont également de grands pourvoyeurs de pollution intérieure car loin « d'assainir » l'intérieur, leur combustion dégage de nombreux polluants (composés organiques volatils ou COV, formaldéhyde, hydrocarbures aromatiques polycycliques).

Il ne faut donc pas en abuser voire les éviter si une personne présente un système respiratoire sensible et si c'est le cas, bien veiller à aérer la pièce pendant au moins 10 minutes.

Il faut aussi savoir que certains matériaux de construction et produits de bricolage (peintures, colles, solvants, vernis, cires, décapants, diluants, laques, etc.) peuvent émettre ces substances toxiques, alors faites gaffe !

3)Aérer et ventiler : deux recommandations essentielles:

On doit toujours vous rappeler qu'il est obligatoire de porter systématiquement les équipements de protection adaptés (masque filtrant, gants, lunettes) , lors de l'utilisation de ces matériaux toxiques !

N'oubliez aussi de bien les refermer après leur utilisation et surtout à les conserver dans un endroit aéré et hors de portée des enfants.

Si les travaux se déroulent à l’intérieur, des pauses régulières s'imposent ainsi qu'une aération très régulière. « Dès « l'achat, privilégiez les produits qui contiennent le moins de polluants : lisez les étiquettes COV, privilégiez les écolabels européens et consultez les pictogrammes », ajoute-t-elle.

A noter que certains meubles neufs (en bois aggloméré notamment) dégagent pendant un certain temps des substances chimiques. Idéalement, la meilleure mesure de précaution consiste à les laisser quelques jours dans un endroit très ventilé avant de les installer dans la chambre ou le salon.

Mais la recommandation suivante reste la plus importante à suivre quotidiennement pour garantir une meilleure qualité de l'air à l'intérieur celle d'aérer régulièrement son logement, plus précisément aérer toutes les pièces tous les jours en ouvrant grand les fenêtres pendant 10 à 15 minutes, voire deux fois par jour en période de pandémie.

même s’il fait froid et même en cas de pic de pollution extérieur. L'explication est simple : « Nos logements sont de mieux en mieux isolés, cela se traduit par moins de dépenses d'énergie mais cette isolation entrave le renouvellement de notre air intérieur. », note Assurance Prévention.

S'ajoute à cela le fait, donc, que certaines activités demandent encore plus d’aération : le ménage, le bricolage, les travaux de décoration, de rénovation...

Outre l'aération naturelle, les logements sont équipés de systèmes de ventilation dont le rôle est d'assurer une circulation de l’air permanente. Il est possible de vérifier soi-même que les entrées d’air, les grilles et bouches d’extraction ne soient pas obstruées et de les nettoyer aussi souvent que nécessaire pour qu’elles restent efficaces.

En revanche, l'installation doit être effectuée par un spécialiste de même que la vérification de leur fonctionnement. Un contrôle à ne pas négliger car une ventilation mal installée ou entretenue peut favoriser la présence de polluants dans le logement.

Que pensez-vous de ces recommandations ? Avez-vous l'habitude d'aérer votre logement quotidiennement ? Si NON c'est l'occasion de le faire dès aujourd’hui , ne jamais sous-estimer ces recommandations ! Partagez l'article suivant avec vos proches et avec vos amis pour qu'ils prennent une idée