Le venin d’abeille, un remède en or !

Le venin d’abeille, un remède en or !

Le traitement au venin d’abeille arrive sur le devant de la scène.

Souvent décrié, voir interdit dans certains pays, le venin d’abeille vient d'apparaître dans une étude australienne comme un traitement contre une forme particulièrement agressive du cancer du sein.

Mais qu’est-ce qu’implique la thérapie au venin d’abeille ?

La composition du venin d’abeille :

Le venin est un mélange complexe de protéines, d’enzymes et d’amines biogènes.

Certains éléments vont agir sur la perméabilité vasculaire des muscles, comme la melittine, kinines, phospholipases A et B.

Le système nerveux est également impacté avec les puissantes neurotoxines qui sont libérées.

Le traitement par le venin d’abeille :

Le venin d’abeille a été connu pour ses bienfaits il y a bien longtemps, dès la Grèce Antique – on retrouve également des mentions dans les textes chinois.

Hippocrate en parlait également à son époque, et cette méthode nous est parvenue jusqu’à maintenant. Elle est plus répandue en Asie, en Europe, et se fraye son chemin en Amérique du Nord.

Ses propriétés permettraient ainsi de lutter contre de nombreuses maladies, même nous en sommes encore aux prémices de la recherche pour le moment.

Le venin d’abeille, un remède pour :

  • L’arthrose, arthrite, et les problèmes d’articulation.
  • Les douleurs musculo-squelettiques en général.
  • Les pathologies chroniques comme la sclérose en plaque.
  • Les douleurs inflammatoires.
  • Aider à diminuer les crises paludiques.
  • Une action anti-tumorale pour certains cancers.
  • Le venin serait également un remède analgésique, qui réduirait donc la douleur.

    De nombreuses recherches sont en court pour exploiter les bienfaits du venin d’abeille, notamment pour la maladie de Parkinson, de Lyme et la destruction du virus du SIDA.

    Toutefois, il faut faire attention avec les thérapies par le venin d’abeille, car près de 2 à 5% de la population est allergique.

    Des piqûres pourraient être fatales, et c’est pourquoi des tests allergènes sont demandés aux personnes voulant pratiquer l’apipuncture ou voulant utiliser le venin d’abeille.

    Le venin d’abeille peut être utilisé pour traiter d’autres maladies que le cancer :

    Son efficacité au niveau des problèmes d’articulation, et des douleurs liées à l’arthrite a été prouvée.

    Il peut aussi contribuer au traitement de chéloïde et des plaies dévascularisées.

    Il existe même une étude russe faite par Igor Krivopalov-Moscvin qui fait état des bénéfices du venin d’abeilles dans des cures de désintoxication des drogues dures et de l’alcool.

    C’est dans toutes ces déclinaisons de traitements possibles que l’on remet en perspective le médicament et le poison : tout est dans la dose.

    Le venin d'abeille : bon pour la santé :

    Les soins au venin d'abeilles ne doivent en aucun cas être pratiqué à la légère.

    Entre 2 et 5% de la population seraient allergique au venin d'abeille.

    Un allergie qui peut dans de rares cas s'avérer fatale.

    Il est donc préférable de subir un test allergique avant d'entreprendre toute thérapie.

    L’apithérapie par venin ne devrait donc en aucun cas remplacer un traitement efficace.

    Si elle est utilisée, une supervision médicale est nécessaire.

    Les connaissances de l’usage médicinal du venin d’abeille remontent à la plus haute Antiquité, dans des textes chinois.

    Aujourd'hui, la thérapie par le venin d’abeille est largement répandue en Asie, en Europe, et de plus en plus aux États-Unis et au Canada.

    Des médecins la pratique mais aussi des acupuncteurs, des homéopathes, des naturothérapeutes et des apiculteurs.

    On administre le venin soit de manière traditionnelle en plaçant des abeilles directement sur les zones douloureuses, soit à l’aide d’une seringue contenant une solution de venin dilué.

    Il existe aussi d'autres préparations à base de venin d’abeille : des crèmes, des lotions, des comprimés, des gouttes ou des pastilles.

    Nous voici arrivés à la fin J’espère que cet article t’aura été utile! Si tu as aimé n’hésites pas à partager et même à le faire savoir en commentaire ça fait toujours plaisir de te lire