La Bonne nutrition et Le traitement des maladies mentales !

En fait ce n'est pas un secret pour nous ; tout le monde connait ça très bien , dans l'industrie pharmaceutique se trouve une ligne floue entre les ordonnances qui sont utiles à l’organisme et celles qui sont nocives, surtout lorsqu’il s’agit de médicaments prescrits à ceux qui souffrent d’une maladie mentale.

Des études ont réussi à montrer que de divers antidépresseurs, y compris le Prozac, sont les responsables à aggraver la dépression et les pensées suicidaires dans de nombreux cas, et des ordonnances pour le TDAH sont régulièrement données aux enfants tous les jours.

Plusieurs études partout dans le monde ont déjà prouvé que le fait d'avoir un «régime américain» riche en aliments transformés et en viande augmente le risque de dépression par rapport à un «régime méditerranéen» riche en fruits et légumes.

C'est pour cette raison que vous devez faire attention à votre alimentation, tout ce que vous aurez besoin est d'équilibrer votre régime !

Voici quelques témoignages des spécialistes ;

La Dre Julia Rucklidge, psychologue clinicienne, a effectué de multiples études sur la façon dont la nutrition peut prévenir et guérir de nombreuses maladies mentales, en particulier en utilisant des micronutriments.

La plupart des médecins recommandent vivement une bonne nutrition bien équilibrée , au lieu de traiter la maladie mentale avec des médicaments ! ça devra être votre dernier choix pas le premier !

Une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) a révélé que les enfants souffrant de dépression qui prennent des antidépresseurs sont trois fois plus susceptibles de se convertir au trouble bipolaire que les enfants qui ne prennent pas d’antidépresseurs.

Une autre étude de la JAMA a révélé que les participants qui ont été choisis au hasard pour continuer à prendre leurs doses d’antipsychotiques étaient moins susceptibles de se rétablir de la schizophrénie à long terme que les personnes qui ont été choisies au hasard pour réduire la dose ou éliminer complètement le médicament.

Même des autres études ont arrivé à la même conclusion ; vous devrez prendre en considération et gardez ça en esprit : La médication ne doit jamais être votre seule solution à long terme afin de guérir les maladies mentales !

Le plus pire que ça , c'est que beaucoup entre ces médicaments ne sont pas garantis de fonctionner et leurs effets secondaires peuvent aggraver l’état du patient.

Un effet secondaire potentiel de nombreux antidépresseurs est la dépression, et les médicaments contre l’anxiété peuvent souvent accroître l’anxiété. De plus, les médicaments A.D.H.D. ( Description du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité ) ne fonctionnent qu’environ 70 % du temps et ont de nombreux effets secondaires négatifs potentiels, y compris une anxiété et une irritabilité accrues.

La Dre Julia Rucklidge aborde les diverses méthodes de traitement de la maladie mentale recommandées par les médecins aux États-Unis dans son exposé TED à l’aide d’une pyramide hiérarchique.

Les médicaments se trouvent au bas de la pyramide, car c’est le plus populaire, puis la thérapie, ect. Malgré le fait que les méthodes de traitement alternatif sont plus efficaces à long terme pour guérir les maladies mentales, la médecine moderne se concentre sur les produits pharmaceutiques.

La médication n’est pas toujours la meilleure option de traitement, mais vous demandez alors pourquoi est-elle le premier choix des médecins ?

Les grandes sociétés pharmaceutiques ont fait un excellent travail de propagande publique par le biais de la publicité et de l’éducation, car plus vous prenez de pilules, plus elles gagnent de l’argent. L’industrie pharmaceutique a joué un rôle important dans l’augmentation du nombre d’ordonnances et des diagnostics globaux de TDAH aux États-Unis (lire un article que j’ai écrit à ce sujet ici en anglais). Comme l’explique le Dr Irwin Savodnik de l’UCLA,

«Le vocabulaire même de la psychiatrie est désormais défini à tous les niveaux par l’industrie pharmaceutique».

Comment l’alimentation et les micronutriments peuvent traiter la maladie mentale :

Les autres spécialistes dans d'autres pays , contrairement aux états-Unis , ont choisi de différentes méthodes de traitement avant le fait de prescrire des médicaments pour leurs patients ce qui concerne les maladies mentales !

Par exemple, les psychiatres français tiennent compte du régime alimentaire du patient lorsqu’ils recherchent les causes des symptômes comportementaux associés au TDAH.

Ce que vous ignorez c'est que nos mauvaises habitudes alimentaires doivent être changées surtout la consommation basée sur les aliments qui contiennent des colorants ou des arômes artificiels, des agents de conservation, des sucres et/ou des allergènes, peuvent affecter gravement le comportement, causant ou aggravant la maladie mentale.

En 2009, le Dr Julia Rucklidge a réalisé une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry sur l’utilisation des micronutriments pour traiter le TDAH chez les adultes. La Dre Rucklidge et son équipe de recherche ont donné à environ la moitié des participants un placebo et l’autre moitié jusqu’à 15 comprimés par jour contenant 36 nutriments différents.

Ils ont constaté que deux fois plus de personnes répondaient aux micro-nutriments que le placebo à des changements positifs dans leurs symptômes du TDAH. Même jusqu’à un an plus tard, les adultes qui ont continué à prendre les micronutriments ont connu d’autres améliorations dans leurs symptômes du TDAH, alors que ceux qui sont revenus à leurs médicaments réguliers ont rapporté des effets secondaires négatifs.

Rucklidge explique qu’environ 60 à 80 % des gens réagissent aux micronutriments, dont il a été prouvé qu’ils réduisent l’agressivité chez les détenus, ralentissent le déclin cognitif chez les personnes âgées et traitent de nombreuses maladies mentales. De plus, il est prouvé qu’ils sont plus rentables que de nombreuses autres formes de traitement médical.

Rucklidge note également que des changements positifs à votre régime alimentaire peuvent aider à prévenir et à traiter les maladies mentales. Elle suggère d’utiliser de l’huile de poisson comme mesure préventive contre les maladies mentales. Personnellement, j’obtiens mes oméga-3 et mes DHA/EPA d’une source végétale, les algues, qui est en fait ce que les poissons consomment pour devenir si riche en nutriments.

Scientifiquement parlant nos émotions peuvent avoir des effets sur notre santé physique.

Dans une étude, «HeartMath research» qui a révélé que «les émotions négatives ou stressantes désynchronisent le système nerveux et nos rythmes cardiaques sont devenus ainsi désordonnés. Cela a créé un stress sur le système physique et a eu un impact négatif sur les fonctions mentales».

Vous pouvez observer comment la peur et le stress affectent leur propre corps ; par exemple, le stress a un impact sur la santé cardiovasculaire et la peur peut affecter votre rythme cardiaque et votre système digestif.

Réflexions Finales :

Cet article n’a pas pour but de faire honte aux personnes qui prennent des médicaments pour traiter la maladie mentale, ni à ceux d’entre vous qui mangent de la viande. Mon seul espoir est d’éduquer les gens sur les solutions alternatives viables aux médicaments d’ordonnance et sur la façon dont une alimentation à base de plantes m’a aidé à améliorer ma propre santé mentale.

N'hésitez pas de partager avec nous votre expérience dans un commentaire et dites nous qu'en pensez vous de notre article ! Avez-vous pris une idée sur le rôle de la bonne nutrition et le bon fonctionnement de notre système mentale ?