Hernie discale le traitement pour se soigner

Hernie discale: le traitement pour se soigner !

Une hernie discale est liée à un disque intervertébral (amortisseur situé entre deux vertèbres) sortant de sa zone naturelle.

Il fait dépasse et peut appuyer sur des nerfs, ce qui est source des symptômes observés.

Le traitement de la hernie discale doit à la fois permettre de soulager la douleur et de mettre en place les bons exercices et conseils vous permettant de renforcer votre dos et éliminer certains facteurs de risque comme le manque d’activité physique, le surpoids et l’obésité.

Repos avec maintien d’une activité physique adaptée :

Pour soulager la douleur, il faut souvent du repos. Un à deux jours de repos au lit aideront généralement à soulager les douleurs au dos et aux jambes.

Cependant, il ne faut pas en abuser car le repos au lit prolongé risque de retarder la guérison.

Lorsque vous souffrez du dos essayez de procéder de la façon suivante, afin d’intégrer un peu d’activité physique dès les premiers jours :

  • Ne restez pas assis ou allongé pendant de longues périodes. Toutes les heures, levez-vous et marchez.
  • Privilégiez les activités et les mouvements les moins douloureux.
  • Dès que possible, intégrez des marches plus longues ou une activité cardiovasculaire comme du vélo d’appartement, du vélo elliptique, du stepper…

Marcher quotidiennement :

La marche est une activité physique non traumatisante et efficace pour soulager le mal de dos. Dès que possible, intégrez des périodes de marche active, au minimum sur 20 minutes et plusieurs fois par jour.

La marche active la circulation sanguine et libère des endorphines, des anti-douleurs naturels.

Couplée avec les exercices de renforcement musculaire, la marche est fortement recommandée pour les patients atteints de lombalgie chronique.

Les deux activités soulagent non seulement les maux de dos mais préviennent également la lombalgie chronique en améliorant l’endurance musculaire.

S’hydrater (eau et tisanes) :

La déshydratation étant un facteur de risque de la hernie discale, il faut s’assurer d’être suffisamment hydraté. Il ne faut pas oublier que vos disques sont composés majoritairement d’eau (65 à 85%).

L’idéal sera donc de s’assurer de boire de l’eau tout au long de la journée et d’essayer de dormir le plus possible la nuit suivante.

Évitez le café et le thé qui contiennent de la caféine, ayant un effet diurétique susceptible de vous déshydrater. Il en est de même pour l’alcool.

Vous pouvez consommer des tisanes ou des rooibos, sans caféine, qui peuvent avoir des propriétés anti-inflammatoires naturels, comme le gingembre.

Utiliser des remèdes naturels :

Certains remèdes naturels ont des propriétés permettant de soulager la douleur du dos naturellement. C’est le cas des plantes suivantes :

  • Caspsaïcine, en crème à application topique.
  • Curcuma en complément alimentaire.
  • Oméga 3 également en complément alimentaire.
  • Harpagophytum et l’écorce de saule blanc en homéopathie ou phytothérapie.
  • Lavande en huile essentielle.

Faire des étirements :

En complément de la marche et des exercices de renforcement musculaire, les exercices d’assouplissements et d’étirements du dos et des jambes sont recommandés pour soulager le mal de dos.

L’amélioration de la flexibilité des tendons musculaires et des ligaments du dos augmente l’amplitude des mouvements et facilite les mouvements fonctionnels du patient.

En effet, la douleur sciatique et lombaire peut être soulagée grâce à des étirements des muscles fessiers et piriforme.

Tirez sur votre jambe avec vos mains en direction de votre poitrine jusqu’à sentir un étirement dans la fesse de la jambe opposée. Maintenez 30 secondes puis relâchez.

Masser le bas du dos avec une huile essentielle.:

Le massage de la région lombaire et fessière permet de diminuer les tensions musculaires et d’assouplir les tissus, en augmentant la température locale ainsi que la circulation sanguine.

Vous pouvez effectuer un simple massage léger de la zone douloureuse pour faire pénétrer l’huile.

Éviter les médicaments anti-inflammatoires :

Certes, l’inflammation est responsable de vos douleurs, en cas d’hernie discale. Le premier réflexe est donc de prendre des médicaments anti-inflammatoires pour se soulager, ce qui s’avère efficace.

Cependant, nous savons que la réponse inflammatoire associée à la hernie discale est cruciale pour sa résorption spontanée.

Si l’inflammation est stoppée, le système immunitaire ne peut être efficace dans la guérison de la hernie discale et des nerfs irrités par la compression.

Par conséquent, l’inflammation est un bon indicateur de guérison et ne doit pas être arrêtée ou masquée.