Comment éviter d'être constipé ?

Comment éviter d'être constipé ?

La constipation, problème intestinal qui touche plus particulièrement la population féminine, peut vraiment vous faire souffrir et se répercuter sur votre vie quotidienne.

Il faut donc réagir vite. En effet, si on laisse une constipation importante s’installer, des complications peuvent apparaître.

Soulager ce symptôme au plus vite est donc tout à fait justifié.

Alors comment combattre la constipation mais surtout comment la prévenir ?

Comment lutter contre ce phénomène de manière naturelle ?

Voici des conseils pratiques pour aider votre transit à mieux fonctionner.

La constipation : quelles en sont les causes ?

Dans la plupart des cas, la constipation est due à de mauvaises habitudes alimentaires :

  • Alimentation pauvre en fibre, trop riche en graisse.
  • Consommation excessive de féculents et de farineux (pomme de terre, riz).
  • Mais surtout une consommation insuffisante d’eau. En évitant les boissons gazeuses, les sodas, les vins cuits et les jus de fruits sucrés qui ont tendance à constiper.

La constipation peut aussi avoir d’autres causes très nombreuses :

  • Le manque d’exercice physique avec la sédentarité.
  • La grossesse, car il y a une diminution des contractions intestinales dues à des modifications hormonales.
  • L’âge : les personnes âgées sont plus sensibles à la constipation.
  • Des problèmes psychiques ou un fort stress peuvent provoquer une constipation.
  • Des causes endocriniennes ou métaboliques (diabète, hypothyroïdie…) ou encore des causes neurologiques.
  • L’arrêt du tabac.
  • Certains médicaments (contre la douleur dont la codéine, contre les ulcères d’estomac ou encore des antidépresseurs) ralentissent le transit intestinal.
  • Chez les femmes, les changements hormonaux lors des cycles ou de la ménopause peuvent avoir une influence sur le transit intestinal.
  • La constipation peut aussi résulter d’allergies ou d’intolérances alimentaires et notamment envers le lactose du lait de vache par exemple
  • => Il peut s'avérer, dans de rares cas que la constipation soit le symptôme d'une maladie grave. Si elle est alternée avec des phases violentes de diarrhées, cela peut témoigner d'un obstacle dans les intestins ou d'une inflammation chronique. Cela nécessitera donc une consultation médicale dans les plus brefs délais.

    Des conseils pratiques à mettre en place :

    Il est possible de réduire la fréquence de survenue de la constipation en respectant quelques règles simples d'hygiène de vie :

    • Consommer des aliments riches en fibres à chaque repas.
    • Développer des réflexes en allant aux toilettes à heure fixe, une demi-heure à une heure après le repas, sans trop faire d'effort pour "pousser".
    • Boire de l'eau de manière régulière tout au long de la journée.
    • Avoir une activité physique régulière.
    • Pour activer un intestin paresseux, massez-vous doucement et régulièrement le ventre.
    • boire un jus d'agrume bien frais à jeun
    • L’utilisation d’un marchepied pour favoriser la progression des selles dans le canal anal.

    Alimentation anti-constipation :

    * Manger plus de fibres

    Pour sortir de la constipation ou éviter d'être constipé, il faut à tout prix veiller au bon équilibre de votre alimentation.

    Aujourd'hui, notre alimentation est plutôt pauvre en fibres naturelles.

    Or, ces fibres alimentaires aident votre intestin à élimer les déchets de votre organisme.

    Consommez donc davantage de fruits et de légumes frais et secs, préférez les céréales complètes (riz, pâtes, pain…) aux céréales trop raffinées qui manquent notablement de ces fibres précieuses.

    Voici quelques aliments à privilégier : prunes, pruneaux, raisins, légumes verts, pain complet, son, haricots secs, lentilles, pois cassés, farines complètes, soja, avoine, flageolets secs, amandes, figues sèches, noix de coco sèches.

    * Manger des pruneaux pour lutter contre la constipation

    Un remède de grand-mère qui a fait ses preuves.

    Pruneaux, jus et confitures de ces fruits sont des laxatifs naturels et efficaces.

    Quelques boissons adaptées :

    Le matin, à jeun, buvez un verre de jus d'agrumes frais dans lequel vous aurez versé une cuillère à soupe d'huile d'olive.

    Vous pouvez également faire une petite cure de jus de radis noir que l'on trouve sous forme d'ampoule.

    Buvez une ampoule deux à trois fois par jour, avant le repas, pendant une semaine.

    Nos grands-mères conseillent aussi une cuillerée d’huile d’olive mélangée à un demi-citron et un peu de sel, le matin à jeun.

    Toujours le matin à jeun, vous pouvez aussi tester l'infusion de liseron des haies. Mettez quinze grammes de racines pour un litre d’eau.

    Quelques aliments à éviter:

    Comme le lait (sauf sous forme de yaourt), le pain blanc, les pâtes, le riz (sauf complet et riche en fibres), la viande, le fromage, le chocolat, le thé, le sucre, les pâtisseries et les céréales industrielles du matin.

    La constipation : comment la prévenir ?

    La prévention de la constipation passe par l’adoption au quotidien de mesures hygiéno-diététiquesde base : alimentation adaptée, hydratation, activité physique et ne pas se retenir d’aller à la selle.

    Si vous adoptez dès aujourd'hui ces quelques mesures simples à appliquer, la constipation vous épargnera peut-être.

    Cependant, un voyage, un changement dans le quotidien ou tout simplement un stress passager peut modifier cette horloge du transit pourtant si bien réglée.

    Dans ce cas, des solutions existent et quand les selles deviennent plus rares, alors il ne faut pas négliger cette constipation.

    Lorsqu'elle est passagère, elle se soigne très bien mais ne pas hésiter alors à demander conseil à votre pharmacien.

    S'il s'avère qu'elle soit chronique malgré l'adoption de mesures hygiéno-diététiques et si la constipation est rebelle au premier traitement, alors le médecin analysera avec vous tous les symptômes et vous proposera un traitement efficace pour y remédier.

    Des solutions existent pour soulager la constipation et éviter les complications qu’elle pourrait entrainer : de quoi redonner (enfin) le sourire à vos intestins !