Bronchiolite chez les bébés : que faut-il savoir ?

Bronchiolite chez les bébés : que faut-il savoir ?

Bronchiolite chez les bébés: Qu’est-ce que c’est ?

La bronchiolite est une infection respiratoire virale, épidémique, due à une inflammation aiguë des petites bronches qui atteint les nourrissons de moins de 2 ans. Cette inflammation et la production de glaires gênent le passage de l’air dans les voies respiratoires.

Elle est principalement due au VRS (virus respiratoire syncytial), est très contagieuse et se transmet par la toux, les postillons, les sécrétions nasales ou oculaires, le contact direct (manuel, un bisou…) ou indirect (objets contaminés tels que sucette, biberon, jouets…).

C’est une maladie très fréquente, évoluant par épidémies au cours de l’hiver.

La bronchiolite présente des caractéristiques particulières et affecte généralement les bébés et les jeunes enfants.

Symptômes de la bronchiolite :

Sous nos latitudes, cette maladie très contagieuse frappe chaque année près de 500 000 bébés de moins de 2 ans, à partir du 15 octobre environ jusqu'en mars.

La bronchiolite débute souvent par une simple infection des voies respiratoires autrement dit par un rhume, qui dégénère rapidement.

la bronchiolite guérit spontanément en 8 à 10 jours en moyenne, même si la toux peut persister une quinzaine de jours.

Les principaux symptômes de la bronchiolite sont :

  • Apparition d'un rhume avec fébricule (petite fièvre)
  • écoulement nasal
  • toux sèche inconstante
  • respiration est rapide et superficielle
  • le nourrisson halète, il boit de moins en moins bien. Il rejette ses biberons
  • L'inspiration s'accompagne de signes de rétraction intercostale, sus et sous-sternale.
  • On observe un battement des ailes du nez.
  • L' insuffisance respiratoire s'accompagne d'agitation, de pâleur et de cyanose
  • La fièvre est discrète ou modérée.

Les signes d'une bronchiolite chez le bébé :

tout commence par un rhume, puis, quatre ou cinq jours plus tard, l'infection "tombe" sur les voies aériennes inférieures.

Le bébé tousse (une toux sèche), il a du mal à respirer, il ronfle et, lorsqu'il expire l'air contenu dans ses poumons, il siffle.

En effet, chez un nourrisson, une bronchiolite grave peut rester silencieuse !

Il a souvent des diarrhées et des vomissements et une fièvre modérée (pas plus de 38°).

La maladie guérit, dans neuf cas sur dix, en huit jours et sans complications.

Traitement de la bronchiolite :

  • Tout d’abord, il est fondamental de garder son calme pour pouvoir agir en toute tranquillité.
  • Il est important d’assurer une bonne hydratation du bébé afin d’aider à fluidifier les sécrétions.
  • Surélever la tête du lit
  • Installez-le, de préférence, en position demi-assise en rehaussant la tête du matelas.
  • Lavage nasal fréquent (désobstruction rhino-pharyngée).
  • Faites le boire plus que d'habitude et le ne forcez pas à finir ses biberons.
  • Bonne aération de l’environnement (chambre à 18° la nuit), ne pas hésiter à s’aérer avec votre bébé la journée
  • Fractionnement des repas (petites quantités fréquemment) pour assurer une hydratation suffisante.
  • Ne pas trop couvrir l’enfant.
  • Ne pas fumer près de lui.

Dans la majorité des cas, la bronchiolite se soigne à la maison.

Prévention :

Si vous avez un nouveau-né ou un nourrisson à la maison, pensez à le protéger lorsque vous même, ou un proche, est enrhumé :

  • en portant un masque de protection, à jeter après chaque usage, lorsque vous vous occupez de lui,
  • en vous lavant systématiquement les mains avant et après chaque soin, ou mieux en les frictionnant avec une solution hydro-alcoolique.
  • Allaitez votre bébé, si possible, au moins six mois.

Combien de temps dure une bronchiolite ?

La bronchiolite est une maladie le plus souvent bénigne qui guérit en une ou deux semaines mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines.

Parfois, l’infection virale se surinfecte par des bactéries.

Cette surinfection se manifeste par une élévation de la fièvre au-dessus de 38,5°C et des sécrétions bronchiques purulentes.

Ces signes doivent conduire à consulter le médecin.

Dans de rares cas, la gêne respiratoire s’aggrave, des difficultés d’alimentation surviennent et l’état général du nourrisson se dégrade : une hospitalisation de quelques jours est alors nécessaire.

Il existe également un risque de déshydratation, surtout en cas de diarrhées, de vomissements et de difficultés d’alimentation.

Là encore, l’hospitalisation peut être indispensable pour réhydrater l’enfant.

Les séquelles sont rares, mais on a pu observer des « bronchectasies » ou « dilatation des bronches ».

Pour conclure…

Sachant que la bronchiolite affecte généralement les bébés et les jeunes enfants, il est important de consulter un professionnel de la santé dès les premiers symptômes.

Il évaluera alors l’état de l’enfant, le type de respiration et d’hydratation, ainsi que la présence ou non de fièvre.

il est judicieux de réaliser des visites de suivi régulières après l’instauration du traitement afin de surveiller les éventuelles complications.

* La bronchiolite peut récidiver. Mais, à partir du troisième épisode, on considère généralement qu’il s’agit d’un asthme du nourrisson.

* “ La bronchiolite chez les bébés entraîne des difficultés à respirer ainsi que des symptômes semblables à ceux de la grippe.”