Les volcans les plus impressionnants au monde

Les volcans les plus impressionnants au monde

même s’ils sont magnifiques, les volcans peuvent être très dangereux lorsqu’ils se réveillent et entrent en éruption. Découvrez les volcans les plus dangereux du monde situés un peu partout dans le monde.

Quels sont les plus beaux volcans du monde ?

Parmi les paysages naturels les plus intrigants qui soient, les volcans, éteints ou actifs, se découvrent aux quatre coins de la Terre.

En voici dix, considérés comme d’intérêt remarquable, à approcher dès que possible pour en savourer la beauté et les mystères.

  1. Le Vésuve (Italie) :
  2. Le Vésuve ou mont Vésuve est un volcan italien d'une altitude de 1 281 mètres, bordant la baie de Naples, à l'est de la ville. Il s'agit du seul volcan d'Europe continentale à être entré en éruption durant les cent dernières années, sa dernière éruption datant de 1944.

    il est à l'origine de la destruction de Pompéi, aujourd'hui un prestigieux site archéologique d'Italie.

    Il est très célèbre pour avoir détruit en 79 après J.-C. les cités romaines de Pompéi et Herculanum – sites qui, bien entendu, se visitent.

    On l'aperçoit depuis Naples, pour les visiteurs qui veulent tenter son ascension, la vue sur la baie de Naples du haut de ses 1 281 mètres vaut tout l'or du monde.

  3. Le Bromo (Indonésie) :
  4. Bromo, en Indonésie. Souvent considéré comme le plus beau volcan du pays, il ne s’est pas réveillé depuis 2016.

    Situé sur l'île de Java, à mi-chemin entre la ville de Surabaya et le Kawah Ijen, le Bromo s'ouvre sur un cratère de 800 mètres de diamètre. Il est l'un des incontournables de tous ceux qui souhaitent découvrir les trésors de l'Indonésie. Toujours actif, il est entré dernièrement en éruption en 2015.

  5. Le mont Fuji (Japon) :
  6. Mont Fuji, au Japon. À 3776 mètres d’altitude, peut exploser à tout moment.

    il est le point culminant du Japon, il n’a pas connu d’éruption depuis le début du 18ème siècle.

    Le mont Fuji a fière allure et a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

    C'est d'ailleurs cette dernière éruption qui lui donna cette allure avec une symétrie presque parfaite.

    La plupart des Japonais souhaitent effectuer son ascension au moins une fois dans leur vie, ce qu'ils sont plusieurs milliers à faire chaque année.

  7. Le Nyiragongo (République démocratique du Congo) :
  8. Nyiragongo, au Congo Il est localisé dans les montagnes des Virunga à une vingtaine de kilomètres au nord de la ville de Goma. Situé dans la vallée du grand rift, il culmine à 3 500 m d'altitude et son cratère fait environ 1 200 m de diamètre.

    À l'intérieur se trouve l'un des rares lacs de lave de la planète.

    C'est un stratovolcan actif qui fait partie de la chaîne volcanique africaine des Virunga.

    Le Nyiragongo est un des volcans les plus actifs1 et dangereux d'Afrique.

    En 1977, une éruption a causé la mort de plusieurs milliers de personnes et en 2002 une nouvelle éruption a détruit le centre-ville de Goma

  9. Le Cotopaxi (Equateur) :
  10. Cotopaxi, en Equateur. Particulièrement haut, il culmine à 5897 mètres de hauteur.

    il est considéré comme l'un des plus dangereux au monde. Il est le deuxième plus haut sommet d'Equateur, juste derrière le Chimborazo. Preuve que ses dimensions donnent le vertige, son nom signifie en langue quechua "le cou de la lune".

    Son éruption la plus importante date de 1877, lorsqu'il détruisit plusieurs villes et vallées. Il est protégé dans le parc national du Cotopaxi.

  11. Le Kilimandjaro (Tanzanie) :
  12. Situé au nord-est de la Tanzanie et composé de trois cônes volcaniques, le Shira à l'ouest, culminant à 3 962 mètres d'altitude, le Mawenzi à l'est, s'élevant à 5 149 mètres d'altitude, et le Kibo, le plus récent géologiquement, situé entre les deux autres et dont le pic Uhuru à 5 891,8 mètres d'altitude constitue le point culminant de l'Afrique.

    Inactif depuis très longtemps, les plus courageux peuvent gravir le Kilimandjaro.

    Le 6 octobre 1889 a lieu la première ascension du volcan par Yohanas Kinyala Lauwo, Hans Meyer et Ludwig Purtscheller. Aujourd'hui, de nombreux randonneurs et alpinistes veulent à leur tour tenter leur chance.

    il faut s'armer de courage et de patience puisqu'il faut 6 à 10 jours pour arriver à son sommet et en revenir.

  13. Le Kawah Ijen (Indonésie) :
  14. L’Indonésie est la zone la plus active du globe si on considère le rapport volcan-éruption. C’est sur l’île de Java que l’on compte le plus grand nombre de volcans.

    Direction à nouveau l'Indonésie pour s'intéresser au « Cratère vert » en javanais, l'un des principaux centres d'exploitation de souffre du pays.

    Culminant à 2 300 m de hauteur, il est possible de faire son ascension, et cela est même fortement conseillé puisqu'une belle surprise attend les marcheurs une fois arrivés en haut. Son cratère révèle en effet un lac turquoise de toute beauté.

    Situé à l’est de Java, le Kawah Ijen, le cratère vert, est l’un des volcans stars de l’Indonésie. Il est célèbre pour son lac d'acide turquoise. Culminant à 2 400 m, il connaît quelques soubresauts depuis 2003, dont le plus récent date de cette année.

  15. L'IIrazú (Costa Rica) :
  16. L'Irazú est un volcan actif qui est aussi le plus élevé du Costa Rica. Dans un paysage lunaire, trois cratères peuvent être observés au cours d'une expédition : le cratère principal ainsi que le cratère Diego de la Haya et Playa Hermosa.

    Au sommet, à plus de 3 500 mètres, vous pouvez aussi admirer un lac d’acide à la couleur verte éclatante, une couleur qui contraste largement avec les minéraux noirs des alentours.

    Si la dernière éruption date de 1994, celle de 1723 a détruit la ville de Cartago et celle de 1963 a marqué les esprits puisque ce jour-là le président américain John F. Kennedy était en visite.

  17. Le Maeliffel (Islande) :
  18. Culminant à près de 800 mètres, ce volcan formé lors d'une éruption sous-glacière durant la dernière glaciation, semble sorti de nulle part. A quelques centaines de mètres au sud, les contreforts de l'immense glacier Mýrdalsjökull plongent vers les cendres noires du Mælifellssandur.

    La fonte des glaciers avoisinants engendre des petits courts d'eaux qui sillonnent cette immensité désertique, et donnent un côté chaotique à ce paysage surnaturel. Il faut le voir pour le croire!

  19. L'Île de Sombrero Chino (Galapagos) :
  20. Isla Sombrero Chino est un îlot volcanique équatorien qui fait partie géographiquement des îles Galápagos et qui est administrativement intégré à la province des Galapagos.

    Il est situé entre les plus grandes îles de Santiago et Santa Cruz.

    Il n'atteint pas une superficie supérieure à 1 kilomètre carré (20,8 hectares), a des formations de lave et des restrictions qui limitent le nombre de visiteurs qui peuvent s'y trouver, car c'est une zone spéciale dans le parc national, il contient également des populations de lions de mer et pingouins.