Les hommes vivent moins que les femmes !

Les hommes vivent moins que les femmes !

Malgré des inégalités sociales en leur défaveur, les femmes vivent plus longtemps que les hommes. Une question d'hormones mais aussi de comportement en matière de santé.

Pourquoi les hommes vivent-ils moins longtemps que les femmes ?

Les femmes ont des avantages biologiques liés à leurs hormones. Ainsi, les œstrogènes joueraient un rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires.

Les femmes auraient aussi un meilleur système immunitaire que les hommes, qui sont plus touchés par les virus.

Par ailleurs, le système immunitaire des femmes vieillit moins vite que celui des hommes.

Certes, les femmes auraient plus de maladies chroniques, mais pas les mêmes que les hommes : les hommes souffrent plus de maladies mortelles.

Par exemple, les femmes ont plus d'arthrose, tandis que les hommes ont plus de maladies cardiaques.

De plus, les femmes n'ont pas la même attitude que les hommes en ce qui concerne leur santé.

Les femmes sont généralement moins bien payées que les hommes, et, dans beaucoup de pays, elles n'ont pas les mêmes droits qu'eux.

Malgré ces inégalités sociales, elles vivent plus longtemps, partout dans le monde.

D’ailleurs l’espoir de vivre dès la naissance chez les bébés filles est élevé par rapport à celui des garçons par exemple au canada atteint les 83 ans.

La chose est si bien établie qu’on pourrait croire qu’il en a toujours été ainsi, et qu’on ne peut rien y changer.

Grâce aux progrès de la médecine et des conditions de vie, la longévité de l’ensemble de la population s’est considérablement améliorée et ce phénomène est apparu à la fin du 19éme siècle. Mais ce sont les femmes qui en ont bénéficié davantage. Leur taux de mortalité entre 40 et 90 ans a chuté 70 % plus vite que celui des hommes après 1880.

Les causes principales de la mortalité masculine sont des maladies cardiovasculaires en premier lieu.

En second lieu on trouve l’alimentation. Dans le 19 -ème siècle on constate que notre alimentation devient de plus non équilibré à cause de l’apparition des « FAST Food » ainsi les aliments avec un apport en graisse très important.

Les hommes et les femmes ne prennent pas du poids de la même façon, et l’excès de graisse pourrait être plus létal chez ces messieurs que chez la gent féminine.

Alors la consommation de la matière grasse des hommes n’est pas de la même façon que chez les femmes.

Mais ce serait plutôt la manière dont leur organisme absorbe et stocke la matière grasse serait nuisible.

On peut citer que la majorité des gens qui consomme le tabac, l’alcool et les drogues sans les hommes puis on trouve les femmes dans le 2 -ème rond !

Tout ce qu’on dit signifie que ni l’anatomie ni la façon de vivre seulement ne met la fin de la vie des hommes plutôt que les femmes mais il s’agit d’une accumulation et d’une complémentarité.

Enfin, les hommes ont plus de comportements à risque, qu'il s'agisse de tabagisme, d'usage de drogues, d'alcoolisme ou de conduite en voiture.

Dans la plupart des pays, le taux de décès par suicide est aussi plus élevé chez les hommes que les femmes.

Si notre article vous a plu et vous avez pris de nouvelles informations n’hésitez pas de nous laisser un commentaire pour faciliter le partage des idées !