La sécurité du chien à l’intérieur

La sécurité du chien à l’intérieur

La sécurité à l’intérieur :

Vous vous apprêtez à accueillir un chien chez vous ?

Qu’il s’agisse d’un chiot, d’un adulte ou d’un senior, vous devrez vous assurer que toutes les conditions de sécurité soient optimales pour lui.

Le chien est un animal curieux. Il aime bien sentir, mâchouiller ce qui se trouve sur son chemin ce qui se révèle être un comportement très dangereux.

Il faut ainsi assurer la protection du chien à l’intérieur.

A commencer par les armoires de la cuisine qui renferment des produits d’entretien de la maison, et autres compartiments accessibles aux chiens qui comportent des produits dangereux pour le chien, il faudra bien les fermer et s’assurer que les verrous sont solides.

Les fils électriques doivent être bien dissimulés, que ce soit derrière des meubles ou bien dans des cache-fils.

Ajoutez une barrière pour enfant s’il y a des escaliers dans la maison, des tapis sur les surfaces glissantes pour éviter les accidents.

Il faut également éviter que le chien n’ait accès aux toilettes, ils apprécient l’eau qui s’y trouve.

L’utilisation d’un détergent non toxique est ainsi conseillée.

Évitez de mettre des plantes toxiques pour le chien dans la maison, et faites attention aux fenêtres et vérandas.

Les chiens n’ont pas la même perception de la profondeur que les humains.

Utilisez ainsi des protections pour éviter les chutes.

Cachez les produits toxiques :

Nos maisons regorgent de substances potentiellement dangereuses pour nos chiens. On pense surtout aux produits de nettoyage, qui peuvent parfois se retrouver à leur portée, ce qui les expose à d’importants risques d’intoxication.

Pour éviter les problèmes de ce type, pensez à placer vos produits de nettoyage et les autres substances potentiellement dangereuses dans des rangements inaccessibles pour votre chien.

Assurez-vous que leurs portes soient bien fermées.

Cachez la nourriture :

Comme pour les produits toxiques, rangez vos produits alimentaires, mais aussi ceux de votre chien dans des placards bien fermés.

Privilégiez, dans la mesure du possible, les rangements qui se trouvent en hauteur, mais ne sous-estimez pas l’intelligence et l’agilité de votre chien.

Il peut tout à fait s’aider de toutes sortes d’éléments comme de tremplins pour parvenir à des endroits qui semblent hors d'atteinte.

Bannissez les plantes toxiques

Vous devez certainement avoir quelques jolis pots et bacs à fleurs dans votre salon ou d’autres pièces.

Assurez-vous qu’elles ne soient pas dangereuses pour votre animal.

Certaines plantes présentent, en effet, une certaine toxicité pour les chiens.

A leur contact ou après ingestion, ces derniers peuvent afficher différents symptômes : vomissements, tremblements, etc.

Il faut, dans ce cas, les emmener au plus vite chez le vétérinaire en lui précisant l’espèce de plante incriminée pour qu’il puisse le traiter en conséquence.

Parmi les plantes considérées comme ennemies du chien, on citera le laurier rose, les ficus, le gui, l’arbre de Jade, le philodendron, les liliacées ou encore les dieffenbachias.

Installez des barrières de sécurité :

Ce sont les clôtures intérieures que l’on installe généralement pour sécuriser les enfants.

Vous pouvez vous en servir pour empêcher votre chien de passer par les escaliers s’il est trop jeune, trop âgé ou malade et risque donc de chuter.

Vous pouvez également y recourir pour interdire l’accès à certaines pièces à votre chien, comme la chambre du bébé ou la cuisine.

Attention aux câbles électriques :

Les chiens, notamment les plus jeunes, ne peuvent résister à la tentation de mâchouiller tout ce qui leur tombe sous les pattes.

Les câbles et cordons électriques n’y échappent pas, ce qui comporte un risque d’électrocution pour l’animal, en plus des désagréments liés à l’endommagement des équipements.

Par ailleurs, le chien peut faire tomber un appareil en tirant sur son fil.

Prévoir une trousse de secours en cas d’accident :

Pour parer à toute éventualité et effectuer les soins d’urgence en cas de souci, prévoyez une trousse de secours comportant l’ensemble du matériel médical nécessaire.

Dans la trousse de secours il y a :

  • une compresse
  • de la bande avec compresse intégrée
  • de la bande pour bandage
  • du sparadrap
  • deux lingettes désinfectantes
  • une pipette doseuse pour rincer la plaie, hydrater votre chien ou lui donner ses médicaments
  • une pince à épiler
  • une paire de gants stériles à enfiler avant les manipulations sur votre chien
  • un peigne à puce
  • une cordelette muselière: pour museler le chien et éviter les morsures de défense si vos soins lui font mal

Vous aimez cette astuce ? Partagez-la avec vos amis sur Facebook.