L’envie de pleurer sans raison; comprendre pourquoi ?

L’envie de pleurer sans raison; comprendre pourquoi ?

Lorsque l’on sent que nos yeux commencent à piquer et que notre cœur se sert sans grande raison, nous avons souvent envie de comprendre pourquoi.

Loin d’être un signe de faiblesse, ce symptôme montre simplement que le corps a besoin de lâcher prise et d’extérioriser un trop plein d’émotions.

Voici quelques explications sur ces crises de larmes imprévisibles :

La fatigue :

Lorsque l’on manque de sommeil, nos nerfs sont à vif et il est grand temps de se reposer dans tous les sens du terme.

En effet, l’être humain a besoin d’entre 6h et 8h de sommeil par jour pour pouvoir se construire et reposer son corps et son esprit.

Sans ce laps de temps vital, les larmes peuvent monter à la moindre remarque ou coup de pression.

Un remède plutôt simple à mettre en place pour combattre les sanglots de tristesse, faites en sorte de dormir suffisamment chaque nuit pour calmer vos nerfs.

La dépression :

La dépression est une maladie mentale encore trop peu connue qui conduit une personne à ne plus se sentir bien du tout dans son quotidien.

La dépression révèle un mal être profond, installé durablement qui conduit à une absence de sentiment agréable, ne plus avoir envie de rien faire (manger, jouer, regarder la télévision, sortir, travailler).

Une personne dépressive est ainsi vidée de toute volonté, tandis qu’elle ressent beaucoup d’émotions négatives, conduisant à des larmes sans véritable raison ou justification.

Un sentiment perpétuel de tristesse ou d'engourdissement, une perte d'appétit ou d'énergie, et autres symptômes sont tous signes d'un trouble de l'humeur.

La dépression empire souvent si elle n'est pas traitée. Si vous pensez être déprimé, il faut tout de suite prendre contact avec un psychologue ou votre médecin traitant au plus vite pour obtenir l'aide dont vous avez besoin et trouver un traitement adapté.

L’épuisement ; fatigue émotionnelle :

Un mal plus difficile à soigner mais pour autant pas impossible si vous parvenez à mettre votre vie et votre cerveau en pause, quelques heures par jour.

Faites un masque de soin, lisez un livre, prenez un bain, jouez à un jeu vidéo, faites de la pâtisserie… n’importe quelle activité qui vous vide la tête, vous occupe les mains mais vous permet surtout de ne plus être malmené par votre quotidien oppressant .

Les facteurs extérieurs :

La vie n’est pas toujours facile et ne fait pas de cadeau, alors on a tendance à encaisser tout au long de la journée sans rien vouloir faire paraître pour paraître fort ou épauler un proche.

Régulièrement ce sont les responsabilités professionnelles ou bien les relations familiales qui créent un trop plein d’émotions refoulées conduisant à des crises de larme.

Les larmes peuvent alors intervenir en fin de journée après une activité particulièrement stressante ou bien suite à un coup de pression (remarque incisive, mauvaise nouvelle, dispute, tâche supplémentaire…) en cours de journée, phénomène qui est difficile à gérer et souvent source de stress et d’énervement supplémentaire.

Le stresse :

Les situations conflictuelles avaient tendance à être sources de larmes, ce qui est une forme de stress interpersonnel.

Plusieurs facteurs provoquent des larmes, comme la situation dans laquelle l'événement a eu lieu, la réaction des personnes alentour, la santé mentale et même la raison.

Les facteurs hormonaux :

Émotionnellement, les hommes et les femmes ne sont pas égaux.

Ainsi, toute leur vie, les femmes doivent faire face à des variations des taux hormonaux dans leurs corps et donc se confronter à des crises de larmes ou d’énervement, sans aucune raison concrète .

La pilule provoque des bouleversements hormonaux chaque mois, provoquant une chute d’estrogènes qui peut impacter l’humeur et provoquer des larmes à chaque contrariété.

Il en va de même lors d’un changement de pilule contraceptive car les taux d’hormones présents dans chaque médicament ne sont pas les mêmes, ce qui provoque un bouleversement plus ou moins important dans le quotidien des femmes.

Vous avez deux chromosomes X :

Selon le Wall Street Journal, les femmes seraient biologiquement plus enclines à pleurer que les hommes.

Les conduits lacrymaux des hommes sont plus larges que ceux des femmes, ce qui signifie qu'il faut une moins grande quantité de liquide pour qu'il s'écoule sur l’œil d'une femme que sur l’œil d'un homme.

Mais la prédisposition des femmes pour les larmes ne provient pas entièrement de la façon dont elles sont produites. Cela a aussi à voir avec le conditionnement social.

Voici quelques solutions à tester pendant une crise ou quand vous sentez que l’impact n’est pas très loin :

  • Ne plus penser qu’à vous et votre bien-être
  • Pratiquer des exercices de respiration abdominale
  • L’apaisement par la pratique du yoga
  • Consulter un spécialiste
  • Organiser un petit weekend d’escapade ou des vacances plus longues en solitaire

Prenez soin de vous pour ne plus pleurer sans raison.