éviter les mots blessants avec les enfants !

Ce qu'il faut éviter de dire aux enfants ?

Des études récentes montrent que certaines phrases qu'on utilise fréquemment pour parler aux enfants peuvent avoir sur eux un effet destructeur.

Ces phrases peuvent sembler positives et sont guidées par de bonnes attentions. Mais elles poussent les enfants qui les entendent à ne plus faire confiance à leurs intuitions.

Ne leur dites jamais:

  • “On est en retard à cause de toi.”
  • “Je suis énervé à cause de toi.”
  • “Arrête de bouger !”
  • “Calme-toi !”
  • “Tu es comme…”
  • “Non !” (Pour mettre fin à un geste.)
  • “Je vais te donner une bonne raison de pleurer/ de bouder”
  • “J’appelle ton père ?”
  • "Tu me déçois."
  • Tu comprendras quand tu seras grand
  • Tu es méchant, je ne t'aime plus ! Tu me rends folle !
  • J'en ai vraiment marre de toi

Quand les mots dépassent la pensée, il est facile de blesser son enfant, même sans le vouloir

Au lieu de dire … Dites plutôt … !

Au lieu de: "Tu es un gentil garçon (ou fille) !" , vous pouvez dire: " c’est vraiment super quand tu nous écoutes ! ".

Au lieu de: " Wow, bravo, tu as réussi, tu es trop fort ! ", vous pouvez dire: " Wow, c’était difficile, mais tu n’as pas abandonné ! Comment te sens-tu ? "

Au lieu de: "Moi, à ton âge, je m’habillais déjà tout seul/je savais manger proprement…" vous pouvez soulignez l'incompétence de votre enfant et vous installez en position de rival, alors qu'un parent doit rester un modèle.

Au lieu de: " Si tu fais … je te donnerai … " vous pouvez dire: " Merci beaucoup de m’avoir aidée à ranger ! "

Au lieu de: "Pourquoi tu as fait ça ? " vous pouvez essayer d'avoir une discussion ouverte

Au lieu de: " Merci, tu es gentil ", vous pouvez dire: " Merci ! J’ai fini le ménage plus vite parce que tu m’as aidé à nettoyer la vitre. "

Au lieu de: "Quel beau dessin" vous pouvez dire: " Je vois du rouge, du bleu et du jaune ! Tu peux me décrire ton dessin ? "

Au lieu de: "Tu es vraiment intelligent !" vous pouvez dire: "essayez de féliciter vos enfants quand ils prennent le goût de l'effort."

Au lieu de: "Tu es méchant, je ne t'aime plus" (il va finir par croire qu'il l'est… et le devenir. Mais surtout, c'est très angoissant pour lui)

Au lieu de: "Ce n’est pas grave ! (vous ayez de l'empathie à son égard.)

Au lieu de: "Arrête tout de suite sinon je vais m’énerver !" vous pouvez dire: "Ce n’est PAS BIEN de donner un coup à ton frère. J’ai peur que tu lui fasses mal ou qu’il te frappe à son tour. Si tu veux frapper quelque chose, tu peux frapper un coussin, le canapé ou ton lit."

Au lieu de: "C’est promis… " vous pouvez dire: faites de votre mieux pour être un modèle d’honnêteté

Au lieu de: "Ne pleure pas" vous pouvez dire: " Ce n’est pas grave de pleurer. Tout le monde pleure de temps en temps. Ne t'inquiète pas, je suis là pour t'aider et en parler. "

Au lieu de: " Bravo !" vous pouvez dire: "Ouah ! C'était pas facile, mais tu as réussi !".

Au lieu de: "Non, on ne dit pas ça" vous pouvez dire: "Tu sais le dire avec d’autre mots"

Au lieu de: "Non, on ne tape pas" vous pouvez dire: "Tu peux faire doucement, merci"

Au lieu de: "Non, ne court pas" vous pouvez dire: "Merci de faire attention"

=> Ces nouvelles expressions devraient aider vos enfants à développer leur capacité à contrôler leurs sentiments et leurs émotions.

La violence verbale peut avoir des conséquences sur la construction psychologique de l'enfant:

  • Attention aux mots qui blessent
  • Laisser l’enfant s’exprimer
  • Éviter les comparaisons
  • Les encouragements

En Bref:

Certains mots blessent et font du mal,Malgré ses bonnes intentions, un parent peut blesser son enfant ou le stresser en utilisant les mauvais mots.

Bien sûr, aucun parent n’est parfait, mais il est important d’être conscient de l’impact que peuvent avoir les mots sur un enfant afin de trouver de meilleures façons de dire les choses.